04/11/2020

Près de 300 visiteurs ont assisté à l’exposition de photos anciennes
Article DL Marcel PULVIN

L’exposition de photos anciennes qui a pris fin jeudi 29 octobre au soir, suite au confinement, a connu un très grand succès puisque 300 visiteurs ont apprécié ces souvenirs d’antan. Parmi les images marquantes, on découvre celle de l’église et un imposant presbytère qui étonne certains visiteurs. Le paysage a changé depuis, puisqu’il ne reste plus que l’église, en voici les raisons.
Dans les années 1800, cette résidence était occupée par le dernier curé, le père Viret, et au sous-sol se trouvait la mairie. Cette bâtisse a été désaffectée suite au départ du prêtre et du transfert de la mairie dans la nouvelle école construite en 1900.
En 1944, à la fin de la guerre, des militaires ont séjourné dans ce bâtiment. Les soldats ont fait du feu dans une cheminée inutilisable qui a déclenché un violent incendie. À l’appel du tocsin, les pompiers sont intervenus avec la pompe à bras, alimentée par une chaîne humaine qui se passait les seaux d’eau en toile, puisés dans le ruisseau à 150 mètres en contrebas. L’église a pu être épargnée mais le presbytère a subi de gros dégâts, les archives de la commune qui se trouvaient encore dans l’ancienne mairie ont été détruites.
Ce sinistre a été déclaré au ministère de l’intérieur dans le but de toucher une aide pour dégâts de guerre, mais aucune réponse n’a été donnée. La mairie a donc décidé la réparation du toit pour protéger les murs. Après de nombreuses années d’attente, aucune suite n’a été possible et la démolition s’est avérée nécessaire, laissant place à un parking.

 

title-1604076323 _2_.jpg

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.

Galerie de photos

Voir tout